L'Afghanistan désignera son nouveau chef d'État le 14 juin, date du second tour de l'élection présidentielle. Le 5 avril, les électeurs s'étaient massivement rendus aux urnes lors du premier tour, malgré l'appel au boycott des talibans et les tentatives de perturbation du scrutin. Bien que des soupçons de fraudes planent sur ces élections, il s'agit d'un test politique majeur pour le pays, qui sera livré à lui-même après le retrait des troupes de l'OTAN et des États-Unis.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés