OEIL DU WEB. Dans la commune de Madaya, non loin de Damas, la population meurt de faim. La ville est assiégée depuis juillet par les forces loyalistes de Bachar al-Assad et les milices du Hezbollah. Des messages appelant la communauté internationale à l'aide ont été posté sur les réseaux sociaux. Sur place, la nourriture est rare. Pour preuve, un kilo de riz vaudrait 100 dollars.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés