Les prélèvements sont quotidiens à la Clusaz, en Haute Savoie, pour étudier la cohésion du manteau neigeux. Au fil de la journée, les chutes de neige et le vent fort obligent les responsables à fermer plusieurs pistes. La première couche du mois de novembre a été malmenée par les températures douces. La neige s'accumule sur un manteau neigeux instable. Conséquence : il n'y a aucune adhérence et, avec la surcharge, les risques se multiplient.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés