La préfecture du Nord Pas-de-Calais a fait savoir vendredi dernier que la partie sud de la Jungle de Calais devait être vidée avant ce mardi soir. Pour accueillir les migrants, elle a rappelé la mise en place d'un centre provisoire ou de centres d'orientation. Les associations de défense des migrants s'opposent à cette décision, jugeant qu'il n'y a pas assez de place pour accueillir les réfugiés. Elles ont déposé un référé au tribunal administratif de Lille pour reporter l'évacuation. L'audience est prévue mardi à 14 heures.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés