Pour garantir un emploi stable, y compris durant les périodes de baisse d'activité, certaines entreprises pratiquent le prêt de salarié. L'intérêt est évident pour les employeurs mais le salarié aussi y trouve son compte. Pourtant, si l'initiative inscrite dans la loi depuis plus de 30 ans n'est pas nouvelle, sa pratique demeure méconnue.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés