Dans la nuit de samedi à dimanche à Marseille, trois jeunes ont été tués à l'arme automatique. Pour le père de l'une des victimes cela ne fait aucun doute, son fils a été victime d'un "guet-apens", il a également appelé dimanche à "éradiquer le trafic"

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés