Si le 8 mars est la journée de la femme, 2017 aura été l'année de la femme.

Comme jamais auparavant, elles ont été des millions à se lever contre les violences sexuelles, ou l'inégalité des sexes. Une vague de colère mais aussi d'espoir, que nous vous résumons :

En juin, l'Islande devient le premier pays au monde obligeant les entreprises à prouver l'égalité des salaires pour les deux sexes.

En juin sort sur les écrans Wonder Woman, réalisé par une femme. Une super héroïne, exemple pour beaucoup de femme forte et indépendante, Wonder Woman est quelques mois ambassadrice à l'Onu pour l'Emancipation des Femmes et des Filles.

Juin toujours, la loi anti-mannequin trop maigre entre en vigueur en France.

En septembre c'est une révolution dans l'un des pays les plus restrictifs pour les femmes : les Saoudiennes ont enfin le droit de conduire.

En octobre, les accusations contre le producteur de Hollywood Harvey Weinstein déclenchent une campagne déferlante. "Metoo", "Balancetonporc", "Yotambien", témoignent du ras le bol des femmes. La parole se libère.

Emma Gonzales a 19 ans. Elle est une survivante de la tuerie dans un lycée de Floride le mois dernier. La jeune fille défie la NRA et le lobby des armes.

2000 femmes venues de 55 pays font actuellement route vers la frontière turco-syrienne pour alerter le monde sur le sort de leurs soeurs syriennes, près de 7000 sont emprisonnées. Arrivée prévue ce 8 mars. Elles rappellent ainsi tout le chemin qu'il reste à faire, pour toutes les femmes opprimées dans le monde.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés