CHRONIQUE ÉCO. Le moteur de recherche doit 1,6 milliard d'euros à la France. La bataille juridique avec Bercy dure depuis 2011. Mais Google parle d'optimisation fiscale et non d'évasion. En effet, les montages fiscaux seraient légaux. C'est bien ce qui embête la Commission européenne.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés