Pour nous journalistes, témoigner est à la fois, un instinct et une responsabilité.

J'ai embarqué à bord de l'Aquarius car je voulais voir de mes propres yeux comment les ONG mènent leurs missions de recherche et de sauvetage sur ce qui est considéré comme la route migratoire la plus meurtrière du monde.

Au cours des dernières années, j'ai réalisé des reportages sur la crise des réfugiés - de la frontière turco-syrienne à la Grèce en passant par la République de Macédoine, la Hongrie, l'Allemagne et la France -. J'ai découvert la peur et la désespérance, mais aussi la solidarité et l'espoir.

Je voulais comprendre quelle était la réalité de ces opérations de secours en mer et quel était leur impact sur l'Europe dans son ensemble.

Je ne pouvais pas me douter que j'allais relater de faits qui menaceraient la cohésion de l'Union européenne.

"Dix jours en mer : la véritable histoire de l'Aquarius" retrace ce qui s'est passé à bord de ce navire humanitaire quand il s'est retrouvé au coeur de l'une des plus graves tempêtes que l'Europe ait eues à affronter.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés