6 vues

Le chroniqueur a pris à partie le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux samedi 6 janvier, dénonçant le traitement des migrants à Calais selon lui tabassés par des policiers et qui voient leurs couverture gazées.

Contenus sponsorisés