L'ex-candidate à la présidentielle 2007 était invitée sur le plateau d'On n'est pas couché samedi 3 novembre. Face à Laurent Ruquier, Ségolène Royal s'est notamment agacée d'être encore parfois appelée "l'ex-compagne de".
Patrick KOVARIK / AFPAFP

Ségolène Royal, invitée sur le plateau d'ONPC

Ségolène Royal est en pleine promotion de son livre intitulé Ce que je peux enfin vous dire. Un ouvrage publié le 31 octobre 2018 dans lequel elle revient, un an après les mouvements Balance ton porc et MeToo, sur les réflexions et autres commentaires qu'elle a subis en tant que femme dans le monde de la politique. Samedi 3 novembre, c'est donc sur le plateau d'On n'est pas couché de France 2, que celle qui a été candidate à l'élection présidentielle de 2007 est venue présenter son livre. 

Publicité

"Au bout de 10 ans, j’ai peut-être un petit peu le droit de m’émanciper", a estimé Ségolène Royal

À peine arrivée sur le plateau d'ONPC, Ségolène Royal n'a pas hésité à recadrer Laurent Ruquier lorsque le présentateur l'a questionné sur le titre de son livre, évoquant le fait que celui-ci pouvait faire écho à celui choisi par les journalistes d'investigation Gérard Davet et Fabrice Lhomme pour leur ouvrage consacré au quinquennat de son ancien compagnon, François Hollande : Un président ne devrait pas dire ça.... Avec humour, Ségolène Royal a veillé à remettre les points sur les "i".

Publicité

"Non. J’existe juste sans mon ex, si vous voulez. Au bout de 10 ans, j’ai peut-être un petit peu le droit de m’émanciper et d’exister un petit peu par moi-même", a lancé celle qui a été en concubinage pendant plus de 20 ans avec l'ex-président de la République François Hollande, avec qui elle a également eu quatre enfants. Et Ségolène Royal de remarquer au passage, un peu agacée par ce fait : "On m’appelle encore comme ça, 'l’ex-compagne de'… Ce qui n’arrive jamais aux hommes."