Alors que Vitaa enchaîne les succès avec Slimane ou encore en trio avec Camélia Jordana et Amel Bent, la chanteuse de 38 ans revient sur les années les plus compliquées de sa carrière et dévoile ce qu'elle ne supportait pas d'entendre à ce moment-là.
Vitaa revient sur sa traversée du désert et dévoile les propos difficiles auxquels elle a dû faire face !

Le succès de Vitaa est incontestable. La chanteuse multiplie les tubes, notamment dernièrement en duo avec Slimane pour leur album commun VersuS, classé disque de Diamant. Le succès amenant le succès, Vitaa prépare déjà un nouvel opus. Toujours accompagnée, l'auteure-compositeure-interprète a récemment annoncé qu'elle préparait un CD pour juin, avec ses deux copines Camélia Jordana et Amel Bent. Le trio a d'ailleurs dévoilé le premier single : Marine, une reprise d'un titre de Diam's. C'est d'ailleurs en travaillant avec la rappeuse que Vitaa avait connu ses premières gloires, qui ne souvient pas du tube Confessions Nocturnes de 2006. Un triomphe fulgurant, suivi d'un album solo tout aussi populaire… Mais après cela, Vitaa a connu un sérieux passage à vide… et certaines remarques la heurtaient particulièrement.

Dans une interview accordée à Paris Match, Vitaa se confie : "J'ai eu une vraie traversée du désert après 900 000 albums vendus sur le premier, le deuxième a beaucoup moins marché. Ça a été un coup dur et j'ai voulu faire un break. Je me suis arrêtée pendant près de quatre ans, où je me suis construite", explique-t-elle, assurant ne "jamais avoir aimé la lumière et avoir commencé la musique par passion". La chanteuse avoue ne pas s'être attendue à une telle gloire : "J'étais une petite provinciale qui arrivait de Lyon, pour qui le succès avait été très violent. Il faut être prêt à l'affronter. Parce que, une fois...

Gonfler votre vélo, voiture, moto, ballon en quelques minutes !