Ce samedi 4 novembre, l'ancienne star du JT de TF1 Claire Chazal a remplacé ponctuellement l'écrivaine Christine Angot. Dès le début de l'émission, la journaliste a été raillée par son collègue Yann Moix sur sa gentillesse, soulignant ainsi son manque d'incisivité.

Yann Moix ne l'a pas épargné pour sa première. Claire Chazal remplaçait ce samedi 4 novembre Christine Angot dans le talk-show de Laurent Ruquier On n’est pas couché sur France 2. La nouvelle snipeuse de l’émission était en effet en tournée aux États-Unis pour assurer la promotion de son dernier roman. L’ancienne star des JT, actuellement aux manettes d’Entrée Libre sur France 5, a séduit les internautes par sa bienveillance. Une gentillesse qui a certes séduit les téléspectateurs mais que n'a pas manqué de railler son collègue d'un soir, le chroniqueur Yann Moix.

En effet, pour sa première d'On n'est pas couché, l'animateur Laurent Ruquier a invité l'écrivain à prodiquer quelquesconseils à sa collaboratrice du jour Claire Chazal. Une occasion qu'a saisi Yann Moix pour ironiser sur la gentillesse de Claire Chazal. "Déjà j'ai un problème, si ce soir je demande l'heure à un invité, les gens vont me trouver méchant par rapport à vous", a-t-il lancé. Une réplique plein de sous-entendus à laquelle il va ajouter : "Votre gentillesse va faire du bien à cette émission, votre bienveillance". Le chroniqueur critique avec le sourire, mais de manière assez claire, le manque d'incisivité de la journaliste en tant que chroniqueuse.

Son côté lisse et consensuel pointé du doigt

Publicité
Afin de détendre l'atmosphère, Laurent Ruquier est intervenu en plaisantant et assurant que la journaliste allait peut-être bien se montrer cinglante envers les invités. "En plus, vous allez peut-être être très méchante Claire. Moi elle m'a dit je n'aime personne sur ce plateau ce soir", a lancé Laurent Ruquier. Si Claire Chazal s'est contentée de nier et d'assurer que c'était faux aux invités, Yann Moix a sauté sur l'occasion pour lui asséner une dernière pique : "Moi elle m'a dit : 'J'aime personne, mais je vais dire du bien de tout le monde'". Une façon, certes humoristique, mais non dissimulée de pointer du doigt le côté lisse et consensuel de la journaliste. "Ça c'est pas très gentil, déjà c'est méchant", a répondu Claire Chazal. Ambiance.

En vidéo sur le même thème : Claire Chazal : une amitié de 30 ans avec François Hollande

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité