Invitée de Ça ne sortira pas d'ici, Isabelle Mergault est venue parler de sa pièce de théâtre Elle et lui mais aussi de son parcours personnel. La comédienne révèle notamment avoir voulu rentrer dans le sordres lorsqu'elle était jeune.

A l'affiche de la pièce Elle et lui, dont elle partage l'affiche avec Laurent Gamelon, Isabelle Mergault s'est prêttée à l'exercice de l'émission Ça ne sortira pas d'ici. La comédienne a ainsi balayé les grands évenements qui ont marqué sa vie et ses traits de caratère. Passionnée assumée, Isabelle Mergault ne cache pas qu'avant de découvrir les premiers émois mais aussi les petits plaisirs épicuriens de la vie, elle a envisagé de s'engager dans les ordres.

Avant même de faire sa communion, la comédienne a particulèrement apprécié son éducation religieuse. Tellement qu'elle voulait être bonne soeur lorsqu'elle était enfant ! "J'avais fait ce que l'on appelle une retraite pour la première communion. Je me sentais en telle empathie avec le monde que je me suis dit : 'C'est ça. Je veux être bonne soeur'. Je voulais rentrer dans les ordres...", a-t-elle expliqué à Michel Cymès.

"Il y avait de la sangria"

Mais le jour de sa communion, alors qu'elle n'envisage pas d'autre chemin que celui des ordres, Isabelle Mergault goûte à une sangria initialement destinée aux adultes. "J'ai fait ma première communion. Il y avait de la sangria pour les enfants sans alcool et pour les adultes avec alcool. J'ai confondu. J'étais bourrée au-delà de ce qu'on peut l'être à douze ans. Il y a une photo de moi en robe blanche avec des tâches du pinard et ma croix sur le côté, en train de décuver. Cela a mis un terme...", a-t-elle détaillé non sans humour....

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.