La championne de natation a été désignée pour faire l'épreuve du saut de l'ange dans l'émission "Fort Boyard" diffusée sur France 2 samedi 28 juillet. Une tâche loin d'être facile...
AFP

Fort Boyard : un indice en jeu

Laure Manaudou a dû affronter ses peurs pour la bonne cause. La championne de natation est venue participer au jeu d'aventure "Fort Boyard" afin de récolter le maximum d'argent pour Naevus 2000, une association qui intervient auprès des personnes touchées par la malformation rare cutanée du Naeuvus Géant. Un enjeu de taille qui a forcé la nageuse de 31 ans à se surpasser, comme on a pu le voir dans l'émission diffusée samedi 28 juillet sur France 2. La sportive devait faire un saut de l'ange pour remporter un indice. Or, en haut de la passerelle surmontant la mer, elle s'est retrouvée tétanisée. "J'ai l'impression que le vide est un problème pour toi. Tu n'as aucune obligation à le faire. Tu sautes quand tu le sens, personne ne te poussera bien sûr", a tenté de la rassurer le présentateur Olivier Minne.

Fort Boyard : "C'est le truc dont je suis le plus fière"

L'épreuve du saut de l'ange nécessite en effet un certain courage. Seul un élastique relie les pieds du candidat à la passerelle lorsque celui-ci se jette dans le vide. "Quand on arrive, on se rend compte que c'est hyper haut. Je me suis toujours dit que je ne ferai jamais de saut à l'élastique...", a expliqué Laure Manaudou avant de sauter. Plusieurs participants se sont d'ailleurs déjà débinés devant le saut de 25 mètres.

Laure Manaudou a, certes, versé quelques larmes, mais la championne est parvenue à sauter grâce aux encouragements de ses camarades, Grégory Mallet, Camille Lacourt, Vincent Cerutti, Nathalie Simon et de son frère, Florent Manaudou. "Je crois que c'est le truc dont je suis le plus fière", a déclaré après l'épreuve la nageuse, visiblement plus à l'aise dans l'eau qu'au-dessus.