Très discrète en ce qui concerne sa vie privée, Valérie Lemercier s'est tout de même livrée à quelques confidences intimes dans les colonnes de L'Obs.
Valérie Lemercier : ses rares confidences sur son expérience "pas très simple" de belle-mère

Avec la nouvelle fermeture des salles de cinéma hier soir, pour une durée indéterminée, de nombreux films se retrouvent une fois encore sur le carreau. Si certains, comme Alexandre Astier et son Kaamelott, avaient déjà anticipé en décalant la sortie de leurs films, d'autres ont été mis devant le fait accompli. C'est notamment le cas de Valérie Lemercier : son très attendu Aline devait arriver en salles le 11 novembre prochain, profitant du report de Mourir peut attendre, le nouveau James Bond, prévu à cette date et décalé au 31 mars 2021. Le reconfinement de la France jusqu'au 1er décembre minimum a donc anéanti les espoirs des fans de Céline Dion de découvrir cette comédie librement inspirée de la vie de la chanteuse québécoise. Avec l'aide d'effets visuels bluffants, c'est Valérie Lemercier elle-même qui incarne la star... de 5 à 50 ans !

Dans L'Obs, l'ancienne maîtresse de cérémonie des César explique pourquoi elle n'a pas fait appel à un enfant acteur pour incarner Céline Dion petite : "Je trouvais marrant de jouer la même personne à tous les âges. En plus, je peux tourner dix-huit heures d'affilée. Avec un enfant, on ne dispose que de quatre heures sur le plateau, on est très contrôlés. On a d'ailleurs eu des problèmes avec la DDASS sur le scénario pour la première histoire d'amour entre Céline et René (âgés alors de 18 et 44 ans). Ils s'inquiétaient avant que je leur dise que les deux acteurs qui allaient la jouer ont...

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >