Pour la toute première fois, TF1 adapte en série le fait divers le plus emblématique de l'histoire criminelle française : l'assassinat du petit Grégory Villemin. Une affaire française est à voir dès ce lundi 20 septembre.
Une affaire française : de quel fait divers la série de TF1 est-elle adaptée ?

Avec Une affaire française, TF1 revient sur l'une des affaire les plus emblématique de l'histoire criminelle française : l'affaire Grégory Villemin. Tout passionné de fait divers s'est forgé son opinion sur l'assassinat de Grégory Villemin, affaire sur laquelle ils réfléchiront surement encore à la suite de la diffusion de cette mini-série pleine de pudeur. Trente-sept ans après, ce crime n'a toujours pas été résolu et l'instruction a été réouverte à la demande de Christine et Jean-Marie Villemin, qui affirment n'avoir pas été contactés pour participer à la fiction de TF1. L'affaire a eu une résonance sans précédent au sein de la société française. Comme à l'époque se sont formés les clans pro et anti Villemin, l'intime conviction sur la culpabilité ou l'innocence de Bernard Laroche et l'accusation puis la rétractation de Murielle Bolle. Pas de témoins, pas de preuves… on ne peut avoir qu'une intime conviction. L'affaire Grégory prend aux tripes, parce qu'un enfant de quatre ans a perdu la vie. Parce que son assassin n'a jamais été retrouvé. Parce qu'un homme a été abattu. Parce que des vies ont été brisées… Photographie d'une époque à l'instant T, la fiction de TF1, portée par des comédiens épatants qui se sont investis dans leurs rôles, à voir le 20 septembre, donne au spectateur les clés du contexte qui a fait de ce crime atroce, une affaire française. Retour sur les éléments important de cette affaire...