Après trente ans de carrière et une centaine de films, Clovis l'acteur s'est découvert, à 47 ans, une nouvelle passion : la réalisation. Son premier film, "Un peu, beaucoup, aveuglément", à voir ce soir sur Chérie 25, est une réussite.
Un peu, beaucoup, aveuglément (Chérie 25) - Clovis Cornillac réalisateur : "J’ai touché à une drogue dure, je ne pourrais plus m’en passer !"

“Réaliser un film, ça me trottait dans la tête depuis des années, mais je n’osais pas l’avouer. Avant de me lancer, je pensais que c’était juste une expérience : j’ai découvert un métier qui me passionne au-delà de tout", confie Clovis Cornillac, le regard pétillant. Allez savoir pourquoi, on imaginait plutôt le comédien, à la carrure de boxeur, se lancer dans un film viril. Tout faux ! Il a opté pour le registre sentimental en signant cette savoureuse comédie romantique. Un genre qui n’est jamais autant réussi que lorsqu’il s’éloigne des sentiers battus. L’acteur le sait et joue la carte de l’originalité avec cette drôle de bluette entre deux voisins qui tombent amoureux… seulement en se parlant à travers leur mur mitoyen.

À lire également

Belle et Sébastien : l'aventure continue (Canal+) : Les jolis comptes d'une saga populaire

Comme dans toute bonne romance, ces deux-là avaient tout pour se détester. À ma droite, Machin (c’est le petit nom que les tourtereaux se donnent) est un vieux garçon solitaire muré dans son mal de vivre. Inventeur de casse-tête chinois, il souffre d’agoraphobie. Cloîtré dans son appartement atelier, il ne supporte aucun bruit. Pou

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >