Particulièrement touché par la crise sanitaire, le secteur aérien va être soumis à de fortes turbulences dans les prochains mois. Une situation non sans conséquence pour les voyageurs.
Transport aérien : les vols nationaux seront moins nombreux en France

Ce jeudi 28 mai, Édouard Philippe présente le plan décidé par le gouvernement pour la deuxième phase du déconfinement en France. Des annonces une nouvelle fois très attendues alors que la période des vacances estivales avance à grands pas. A travers son allocution, le Premier ministre présentera aussi les nouvelles lignes directrices pour relancer une économie au plus mal, plombée par la crise sanitaire.

Des secteurs en péril et des déplacements bouleversés

Avec 840 000 demandeurs d'emploi supplémentaires en avril (soit une hausse de 22,6%), la France vit une période sombre engendrée par l'épidémie. De l'hôtellerie à la restauration en passant par la culture, de nombreux secteurs subissent de plein fouet les mesures de confinement et les restrictions sanitaires. Particulièrement touché, le milieu aérien ne retrouvera pas sa vitesse de croisière avant de longs mois. EasyJet a notamment annoncé la suppression de 4500 postes au sein de son entreprise. Pour Air France, les temps à venir s'annoncent aussi mouvementés.

Selon Le Parisien, la compagnie française s'est engagée, en échange d'une aide de 7 milliards d'euros, a diminué son offre de vols intérieurs de 40% sur la période d'ici à 2021. Le quotidien précise que les liaisons reliant Paris à Nantes, Bordeaux ou encore Lyon pourraient être concernées. "La capacité va être réduite, avec la fermeture de destinations lorsqu'il y a une alternative ferroviaire à moins de 2h30 et...