Cette chanteuse irlandaise non-voyante a bouleversé les coachs lors de son audition à l'aveugle. Entourée de sa famille, Maria s'est illustrée grâce à son talent et à sa positivité, qui l'ont menée jusqu'à l'épreuve des K.O.
The Voice (TF1) Maria : "Je ne veux pas que les gens aient pitié de moi"

Auriez-vous pu imaginer, un jour, participer à une telle aventure ?

Maria : Depuis toute petite, je devinais que j’étais née pour une raison, mais je ne savais pas laquelle. Je savais que quelque chose de spécial était écrit pour moi. Quand je suis devenue aveugle, à 9 ans, j’ai refusé d’abandonner mon rêve, j’ai refusé d’aller dans un institut pour aveugles. Je ne voulais pas m’adapter à mon handicap, il n’avait qu’à s’adapter, lui, à mes rêves !

Il a fallu beaucoup vous battre ?

Oui. Je me suis battue pour gagner des concours et représenter l’Irlande à l’Eurovision en 1985 (elle a fini sixième, ndlr). Dans les années 80, je cachais mon handicap. Je ne voulais pas que les gens aient pitié de moi. D’ailleurs, encore aujourd’hui, certaines personnes m’écrivent pour me dire que je profite de mon handicap pour y arriver, au lieu de se réjouir pour moi…

À lire également

The Voice (TF1) - Tristan : "La télé m’importe moins que la musique"

Comment avez-vous vécu le grand vertige des Battles ?

C’était fou ! À la fin, j’étais perdue. J’étais isolée, dans ma bulle. J’étais persuadée que l’aventure était finie pour moi. Je pensais à mes enfants, à leur déception. De

... Lire la suite sur Télé 7 jours