Diffusé ce soir sur Arte, Tandem marqua les retrouvailles entre Jean Rochefort et le réalisateur Patrice Leconte, dix ans après une première collaboration très tendue..
Tandem (Arte) : pourquoi Patrice Leconte a t-il failli arrêter sa carrière à cause de Jean Rochefort ?

En 1986, Patrice Leconte sort du succès monstre de sa comédie d'action Les Spécialistes. Plus de 5 millions de Français ont succombé aux charmes de Gérard Lanvin et Bernard Giraudeau, en faisant le troisième film le plus vu de l'année 1985 après Trois hommes et un couffin et Rambo III. Le réalisateur des Bronzés jouit donc d'une importante liberté pour son prochain projet, une oeuvre beaucoup plus intimiste. Inspirée de la carrière de Lucien Jeunesse et de son Jeu des mille francs sur France Inter, Tandem suit un animateur radio, guetté par la ringardise et flanqué de son ingénieur du son, sur les routes de l'Hexagone. Un scénario que Patrice Leconte a élaboré avec un de ses collaborateurs favoris, Patrick Dewolf, déjà au stylo sur Les Spécialistes et aussi sur Marche à l'ombre de Michel Blanc. Dans le rôle de l'ingénieur du son et assistant, Leconte pense à Gérard Jugnot, son complice du Splendid, afin de lui offrir son première rôle dramatique. Et pour le personnage de l'animateur radio Michel Morthez, il songe à Jean Rochefort...

Un choix surprenant, à plus d'un titre. A l'époque, l'éclat des comédies que Rochefort a tourné avec Yves Robert semble loin et il végète dans des gentils nanars, qu'il tourne, selon son propre aveu, pour payer les traites de sa maison de campagne. Mais, surtout, la première rencontre entre Patrice Leconte et Jean Rochefort s'est très mal terminée. Retour dix ans en arrière : alors dessinateur de BD,...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >