Le mardi 7 juillet sur les ondes d'Europe 1, Sophie Davant évoquait l'avenir de son émission quotidienne Affaire conclue. Terrifiées par l'idée d'un reconfinement, les équipes ont pris une grande décision.
Sophie Davant dévoile le plan radical des équipes d'Affaire Conclue par "peur d'un reconfinement" (VIDEO)

Sophie Davant était dans les studios d'Europe 1, mardi 7 juillet. Après avoir fait la promotion du prime inspiré de son émission quotidienne Affaire conclue, Le duel des brocantes sur la route, qui était diffusé hier soir sur France 2, l'animatrice est revenue sur l'éviction de Pierre-Jean Chalençon du programme, mais aussi sur les liens d'amitié qui la lient à ce dernier. Elle a ensuite évoqué un éventuel deuxième confinement et a expliqué les mesures prises par la production d'Affaire conclue et France Télévisions pour pallier une telle situation, si celle-ci venait à se représenter.

La crainte d'un reconfinement

"Il parait que vous êtes en train de tourner des Affaire Conclue 'normales' au cas où on serait reconfinés, c'est ça ?", a demandé Pascale Clark à son invitée. "On en tourne toujours à l'avance, c'est comme ça qu'on travaille parce qu'après, il y a un boulot de montage, donc il faut en avoir quelques-unes d'avance. Mais c'est vrai qu'on a tous un peu peur d'un reconfinement éventuel en septembre-octobre, quand les températures seront plus fraîches, donc on va essayer de prendre un peu d'avance. Donc on travaille jusqu'à fin juillet (...) on fait du stock", a ainsi confié Sophie Davant.

Une hypothèse toujours possible

À l'heure où certains de ses voisins européens sont en effet en train de reconfiner des régions où sont regroupés un certain nombre de clusters (des foyers d'infection), la France se prépare. Si le gouvernement...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !