Invitée sur le plateau de Dimanche en politique ce 21 juin, Sibeth Ndiaye est revenue sur le cas de l'infirmière récemment interpellée après avoir jeté des pierres sur des policiers lors de la manifestation de mardi 16 juin. La porte-parole du gouvernement a énoncé une phrase ambigüe (mais tronquée) qui a immédiatement été reprise par les réseaux sociaux.
Sibeth Ndiaye déclenche la polémique après des propos maladroits sur les forces de l'ordre (VIDEO)

Quatre-vingt ans de l'appel à Résistance du Général De Gaulle, accélération du déconfinement, gestion de la crise sanitaire, violences policières, manifestations des soignants... Sibeth Ndiaye est revenue sur l'ensemble de l'actualité politique et sociale de ces dernières semaines lors de son passage sur le plateau de France 3 Dimanche en politique, ce 21 juin. Interviewée par Francis Letellier, la porte-parole du gouvernement s'est vue poser une question sur le cas de "l'infirmière interpellée de façon musclée par plusieurs CRS après avoir lancé des pierres vers les forces de l'ordre".

Des propos polémiques

"Elle sera jugée en septembre, elle dit avoir craqué. Est-ce que la justice doit être sans pitié ?", a demandé le journaliste. "Je crois que la justice doit s'exercer de manière normale, comme pour n'importe quel citoyen. Quand je ne sais pas expliquer que l'on jette des pierres sur les forces de l'ordre, je ne vois pas en quoi il faudrait l'absoudre. Je crois simplement que la justice, qui est parfaitement indépendante dans notre pays, doit juger en droit sur ce qu'il s'est passé", a répondu Sibeth Ndiaye. À son interlocuteur, qui lui rappelait que l'infirmière en question risquait la prison, la porte-parole du gouvernement a complété sa réponse : "Je comprends évidemment l'émotion qu'a suscitée l'image qu'on a vue de son arrestation. Mais en même temps, je ne saurais pas expliquer, aujourd'hui, à mes enfants par exemple, est-ce...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !