En 2009, Mathilde Seigner et Olivier Marchal jouaient ensemble pour la première fois. Confidences de Cécile Telerman, la réalisatrice.

Quelque chose à te dire (Chérie 25) : "Entre Mathilde Seigner et Olivier Marchal, ce fut une évidence"

D’où vous est venue l’idée de ce film choral sur une famille bourgeoise déchirée par les non-dits ?

Cécile Telerman : J’ai toujours été fascinée par les liens que tissent les personnes au sein d’une même famille. Pourquoi n’ose-t-on pas dire les choses ? Comment se construisent les personnalités, malgré les règles de l’éducation et les frustrations ? Comment gérer les névroses, les secrets et les non-dits ? C’est passionnant ! N’oublions pas que la famille est souvent le reflet de notre société.

Alice Celliers est une artiste peintre écorchée vive qui s’oublie dans la drogue. Racontez-nous comment Mathilde Seigner a préparé ce rôle difficile…

Mathilde a aimé ce rôle qui a des résonances avec sa propre vie : elle descend d’une grande lignée d’artistes et revendique son côté indomptable. Comme Alice, elle est à la fois romantique et rebelle. À l’image de son personnage, elle déteste les conventions hypocrites et, en même temps, elle a un socle familial solide, avec des valeurs morales. Mathilde est surtout une actrice entière : lorsqu’elle se sent à l’aise sur un tournage, elle donne tout, à l’instinct, sans jamais calculer. C’est une très bonne camarade de jeu.

Alice va tomber amoureu

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >