Sommaire

Pékin Express : comment se déroulait le parcours jusqu’en finale ?

Pendant les 45 jours de course, les dix (ou plutôt neuf) binômes de candidats ont fait de l’autostop pour rallier les villes d’arrivée à chaque étape pour décrocher des amulettes, tout en participant à des épreuves pour décrocher des immunités ou même des privilèges pendant leur aventure (comme des voyages). Si au fil des saisons, de nombreux avantages ont fait leur apparition (téléphone, voiture express…), la course initiale a été rythmée par des handicaps attribués au dernier binôme échappant à l’élimination.

Pour les deux binômes arrivés en finale (cette saison : les amis Fathi et Medi face au duo père-fils Patrick et Christophe), ils pouvaient prétendre à un gain maximal de 50 000 euros (contre 100 000 euros à partir de la saison 2). Lors de la première saison, les finalistes pouvaient encore enrichir leurs gains en remportant des épreuves jusqu’au sprint final. À l’issue de cette première saison, les premiers arrivés devaient gravir la tour du tambour et frapper à l'aide de baguettes sur des tambours, symbolisant leur victoire. La première saison de Pékin Express a été remportée par les amis Fathi en Medi, validant leur cagnotte de 31 000 euros.

Si les gagnants des futures saisons de Pékin Express ont depuis marqué leur victoire en allumant une grande vasque avec des flambeaux, une alternative a été trouvée pour l’aventure 2021. "Quand le binôme arrive, il sait s'il a gagné ou pas, en faisant un geste qui va être une symbolique qu'on va refaire. On se rendait compte, on ne peut pas intervenir, ça fait partie des soucis, on a amélioré", a révélé Stéphane Rotenberg lors d’un live sur les réseaux sociaux avec Julie et Denis (les gagnants de la saison 15).

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.