Sortie en 1966 et diffusée ce soir sur Arte, la fresque historique Paris brûle-t-il ? orchestrée par René Clément dispose d'un incroyable casting de stars internationales. Retrouvez les anecdotes de ce chef d'oeuvre intemporel.
Paris brûle-t-il ? (Arte) : best-seller, casting, hymne, les anecdotes du chef d'oeuvre de René Clément

À l'origine, un best-sellerGros succès de librairie en 1964, Paris brûle-t-il ? est le premier livre rédigé à quatre mains par Dominique Lapierre et Larry Collins. Fruit d’une longue enquête de trois ans, ce pavé de 500 pages retrace la manière dont la Résistance française et les Alliés se sont mobilisés, en août 1944, pour sauver la capitale, promise à la destruction par Hitler… Son adaptation cinématographique est d’abord confiée au tandem de scénaristes Jean Aurenche et Pierre Bost (Jeux interdits, La Traversée de Paris…), mais la première version du script manque de clarté. En 1965, un certain Francis Ford Coppola rédige à 26 ans une seconde mouture, nettement plus fluide. Puis l'expérimenté Gore Vidal (qui a contribué à l’écriture de Ben-Hur) est appelé en renfort pour peaufiner ce travail.

Un tournage très matinalRené Clément a déjà réalisé des films sur l’Occupation, comme La Bataille du rail ou Jeux interdits. C'est lui qui est choisi pour diriger la fresque historique Paris brûle-t-il ?, tournée lors du second mandat de Charles de Gaulle à la présidence de la République. Le long métrage à la gloire de la Résistance bénéficie du soutien du gouvernement et de l’armée, mais aussi d’un budget important (pour l’époque) de trois millions de francs. Pendant l’été 1965, du 19 juillet au 27 août, l’équipe a l’autorisation de filmer partout dans la capitale désertée, entre six heures du matin et...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !