Palme d'or du 72è Festival de Cannes, Parasite, le film de Bong Joon-Ho, est diffusé ce soir sur France 3. Soit une tragédie domestique, machiavélique et réjouissante, sur fond de lutte des classes à ne surtout pas manquer.
Parasite (France 3) : vous n'avez toujours pas vu la Palme d'or 2019 ? Foncez !

Qu'est-ce qu'un "parasite" ? D'après le dictionnaire, il s'agit d'une personne qui vit dans l'oisiveté, aux dépens d'une communauté ou d'une autre personne. Depuis 2019, c'est également le titre d'un chef-d'oeuvre du cinéma sud-coréen signé Bong Joon-Ho (Okja sur Netflix, The Host, Snowpiercer…), lauréat de la Palme d'or au 72è Festival de Cannes. Le film nous fait découvrir le quotidien de Ki-Taek, de son épouse, et de leurs deux grands enfants. Toute la petite famille est au chômage et vit dans une bicoque située en entresol, dont les murs suintent la misère et la pisse des ivrognes du quartier. Un jour, le fils réussit à se faire engager par une riche famille, pour donner des cours particuliers d'anglais à la fille aînée. C'est le début d'un engrenage infernal...

Après une échappée à l'international, le réalisateur du cultissime Memory of murder revient chez lui, en Corée du Sud, pour nous livrer cette fable noire, aussi drôle qu'inquiétante, sur fond de lutte des classes. Tout dans le film relève du chef d'œuvre : sa mise en scène précise et brillante, ses dialogues ciselés et teintés d'humour noir, ses personnages croqués avec malice et délice, et magnifiquement interprétés. Surtout, le cinéaste prend un plaisir certain à faire valser les genres et ce, avec maestria. Le film revêt ainsi tour à tour la forme d'une comédie sociale, d'un mélo familial, d'un thriller machiavélique, d'une satire politique, d'une tragédie...

Vous souhaitez participer au salon des seniors ? Obtenez une invitation gratuite et venez nous rencontrer en cliquant ici >