© France Télévisions
On n'est pas couché fait sa rentrée le 31 août et l'émission se refait une nouvelle santé. Découvrez tout ce qui va changer au sein du talk-show pour son retour sur la chaîne France 2.
Sommaire

Du nouveau dans l'émission On n'est pas couché, c'est ce que Laurent Ruquier a déclaré pour sa rentrée le 31 août, à 23h15, sur France 2. Un nouveau décor, de nouvelles rubriques mais aussi, de nouveaux polémistes. En effet, l'animateur s'est séparé de ses chroniqueurs Christine Angot et Charles Consigny, relaie Le Figaro.

On n'est pas couché : un nouveau décor

La productrice de l'émission, Catherine Barma a finalement changé d'avis sur le décor. En effet, celle qui refusait de le modifier et qui l'avait même exprimé à Puremédias.com en 2017 : "Mais pourquoi je changerais le générique ? Vous croyez que si je le change, les gens vont venir ? (Et le décor,) je le trouve très bien. Je ne vois pas pourquoi France 2 dépenserait de l'argent là-dedans", s'est-elle ravisée.

Cela est certainement dû aux critiques de plus en plus nombreuses concernant le décor "vieillot" du talk-show. Dans un communiqué officiel, France 2 et la société de production Tout sur l'écran annoncent le grand retour d'On n'est pas couché  avec un changement de décor.

On n'est pas couché : deux nouveaux polémistes chaque semaine

Une nouvelle formule est préparée par Catherine Barma et Laurent Ruquier. "La saison prochaine, les journalistes, éditorialistes ou témoins de l’actualité qui seront présents sur le plateau seront différents chaque semaine", a déclaré l'animateur sur Twitter

"Il n’y aura pas de duo pour remplacer ou succéder à Christine Angot et Charles Consigny", explique le célèbre producteur sur son compte Twitter pour couper court à toutes les rumeurs concernant les noms de leurs successeurs.

France 2 promet dans son communiqué "de nouvelles rubriques et des happenings". Talk-show d'actualité oblige, les invités et les polémistes de cette première ne seront connus que quelques jours avant la diffusion. Il faudra donc accueillir deux polémistes différents à chaque numéro. Ce qui permettra un renouvellement des idées et des réactions en fonction de ce qui se passe dans l'actualité, peu importe le domaine du sujet.  

On n'est pas couché : pourquoi tous ces changements ?

Ces changements s'expliqueraient par la chute d'audience de la saison dernière. Selon Médiamétrie, l'émission a réuni en moyenne et en audience veille 940 000 téléspectateurs contre 1,13 million de fidèles (17,5% de PDA) la saison précédente. Mais Catherine Barma, invitée en mai dernier de "#QHM", le Quart d'heure médias de Puremedias.com, avait conclut qu'il n'y avait "pas de sujet d'audience".

Elle ajoute : "Avec le consolidé, on est toujours au million (de téléspectateurs, ndlr). La télé a complètement changé, et sa consommation aussi. Et je ne compte pas tout ce public beaucoup plus jeune qui regarde l'émission en fragmenté sur Youtube, 'Morandini' ('JeanMarcMorandini.com', ndlr), le 'Huffington Post' ou 'Puremedias.com', tous ces médias qui sont sur le net. Ce n'est donc pas comparable".

On n'est pas couché : 14 années de diffusion

Depuis 14 ans, le talk-show est diffusé chaque samedi soir en deuxième partie de soirée vers 23 heures. Il est animé par Laurent Ruquier et co-produite par celui-ci et Catherine Barma depuis le départ. 

Lancée en septembre 2006 sur France 2, l'émission On n’est pas couché a vu défiler plusieurs polémistes autour de Laurent Ruquier. Eric Zemmour (2006-2011) a été l'un d'entre eux. Un chroniqueur qui a créé de nombreux scandales lors de ses passages à l'antenne. 

Léa Salamé, ou encore Yann Moix ont fait aussi partie de l'équipe durant respectivement 2 ans (2014-2016) et 3 ans (2015-2018).