Homme de lettres, ami fidèle, Jean-Loup Dabadie n'avait pourtant pas oublié la fin de sa relation avec Jean Dujardin. Comme il s'en épanchait encore en 2018 dans le magazine Schnock.
Mort de Jean-Loup Dabadie : pourquoi il ne parlait plus à Jean Dujardin

Dimanche 24 mai, le monde de la culture était une nouvelle fois en deuil. Après la disparition de l'acteur Michel Piccoli en début de semaine, on apprenait le décès de Jean-Loup Dabadie, à l'âge de 81 ans. Homme de lettres, parolier (on lui doit notamment les chansons On ira tous au paradis de Michel Polnareff ou encore Femmes je vous aime ou Ma préférence, interprétées par Julien Clerc), scénariste pour François Truffaut, membre de l'Académie française, il était également metteur en scène. En 2006, il fait monter sur les planches Jean Dujardin et sa compagne de l'époque, la comédienne Alexandra Lamy, dans son adaptation de Deux sur la balançoire, une pièce de théâtre signée William Gibson. Et si les deux hommes ne tardent pas à se lier d'amitié, celle-ci sera de courte durée.

"Cette amitié s'est éteinte"

Dans un entretien accordé au magazine Schnock en 2018, et relayé à l'époque par nos confrères de Closer, Jean-Loup Dabadie revient sur les raisons de sa brouille avec Jean Dujardin. "On se voyait tout le temps. Je suis très fidèle à mes acteurs de théâtre" confie alors l'homme de lettre dans les colonnes du magazine. "C'est un type extrêmement sympathique, il imitait Montand, toujours rieur. Il a un côté joueur de rugby manqué vraiment charmant." Mais bientôt, Jean-Loup Dabadie évoque un déjeuner, auquel il a invité le comédien et sa compagne. "Véronique (l'épouse de Dabadie, NDLR) prépare une jolie table, elle sait que...