Le patron de presse et écrivain Jean-Louis Servan-Schreiber est mort ce samedi 28 novembre de suites du Covid-19 à l'âge de 83 ans. Plusieurs personnalités des médias ont déjà salué sa mémoire sur les réseaux sociaux.
Mort de Jean-Louis Servan-Schreiber : Nikos Aliagas, Anne Roumanoff… Les personnalités des médias lui rendent hommage

Il a écrit de nombreuses pages de l'histoire de la presse française de la deuxième moitié du XXe siècle. Jean-Louis Servan-Schreiber, alias JLSS, est mort ce samedi 28 novembre. Âgé de 83 ans, il s'est éteint des suites du Covid-19, a annoncé sa famille au Journal du dimanche.

Jean-Louis Servan-Schreiber a, comme le reste de sa famille, façonné les médias français. Journaliste comme son père Emile Servan-Schreiber, son frère, Jean-Jacques Servan-Schreiber, et une de ses sœurs, Christiane Collange, il a dirigé plusieurs titres emblématiques de la presse française.

Après des études à Sciences-Po Paris, JLSS fait ses débuts en 1960 au quotidien économique Les Échos, créé par son père et son oncle Robert en 1908. En 1964, il rejoint L’Express, fondé par son frère une dizaine d'années plus tôt. Ensemble, ils élaborent une nouvelle formule qui verra l'hebdomadaire devenir le premier newsmagazine de France.

Jean-Louis Servan-Schreiber continue sur sa lancée. En 1967, il fonde L'Expansion avec le journaliste Jean Boissonnat, décédé en 2016. Il en fera le premier groupe de presse économique français, le Groupe Expansion, avec d'autres titres consacrés à l'économie comme L’Entreprise, La Lettre de l’Expansion, La Vie financière ou encore La Tribune. Après avoir revendu le Groupe Expansion dans les années 1990, il rachète, avec sa femme Perla, Psychologies magazine en 1997, dont il multipliera les ventes par cinq. Il avait aussi...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >