L'écrivain et scénariste Jean-Claude Carrière s'est éteint hier soir à l'âge de 89 ans. Une disparition qui a beaucoup ému la comédienne Mylène Demongeot.
Mort de Jean-Claude Carrière : Mylène Demongeot "dévastée" par le décès de l'auteur

Le cinéma français perd à nouveau l'une de ses plus belles plumes. Après le décès de Jean-Loup Dabadie en mai 2020 et celui de Jean-Pierre Bacri le mois dernier, c'est Jean-Claude Carrière qui a quitté la scène hier à l'âge de 89 ans. C'est sa fille Kiara qui a annoncé la nouvelle à l'AFP, précisant que son père est mort "dans son sommeil" à son domicile parisien. Il ne souffrait d'aucune maladie. Auteur au talent versatile et mondialement reconnu (il a écrit aussi bien des livres, des scénarios, des pièces de théâtre ou des paroles de chansons), Jean-Claude Carrière a travaillé pendant près de 50 ans pour le cinéma, de ses débuts avec Pierre Etaix en 1963 jusqu'au Sel des Larmes de Philippe Garrel, son dernier scénario, achevé en 2019. Entre 1964 et 1977, il devient le scénariste attitré du cinéaste espagnol Luis Bunuel, pour qui il signe des histoires surréalistes et fantasques comme Belle de jour, Le charme discret de la bourgeoisie ou Cet obscur objet du désir.

Il signe ou co-signe les scénarios de plusieurs grands succès populaires comme La Piscine avec le couple Alain Delon/Romy Schneider, Borsalino avec Delon et Belmondo ou Cyrano de Bergerac avec Gérard Depardieu. En 1983, Le retour de Martin Guerre, avec le même Gérard Depardieu, lui permet de remporter le César du meilleur scénario. Jean-Claude Carrière a aussi travaillé avec des metteurs en scène d'origines diverses et aux styles cinématographiques distincts, comme...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >