Le jeune homme de 21 ans s'est confié à un magazine allemand et évoque un papa de qui il a voulu se détacher il y a quelques temps. La faute à un patronyme lourd à porter.
Michael Schumacher : les rares confidences de son fils cadet, Mick

La parole du clan Schumacher est rare. Elle l'est d'autant plus depuis décembre 2013, mois funeste pour la famille de l'ancienne star allemande des circuits de Formule 1. Victime d'une terrible chute à ski dans la station française de Méribel, Michael Schumacher a été plongé plusieurs mois dans le coma, avant de subir différentes opérations chirurgicales et de suivre une très lente convalescente à l'abri des regards. Son épouse Corinna veille au grain. Plus aucun indiscret ne doit approcher le septuple champion du monde, pas même ceux qui l'ont longtemps côtoyé, notamment dans l'écurie Ferrari. Obtenir des nouvelles sur son état de santé relève presque de l'exploit. Mais il n'est pas évident pour tous les membres de sa famille de tenir leur lange. Ainsi, Mick Schumacher, qui a suivi les pas de son illustre papa et s'est distingué dans le sport automobile, s'est récemment confié à l'hebdomadaire sportif d'outre-Rhin, Sport Bild. Il explique notamment comment il a vécu le fait d'être considéré comme le simple "fils de", et donc de figurer dans l'ombre d'une légende.

"Je n'ai jamais vu mon père comme le plus grand pilote du monde"

"Au début, j'ai utilisé un nom différent pour courir sans être reconnu et pouvoir m'améliorer sans être dérangé", rappelle le cadet des Schumacher. Le neveu de Ralf s'est en effet un temps présenté sous une identité singulière, notamment lors de son entrée en lice dans le karting. Il s'est ensuite affirmé...