La légende évoquée dans le téléfilm Meurtres au Mont Saint-Michel, diffusé ce 15 janvier sur France 3, existe-t-elle vraiment ?
Meurtres au Mont Saint-Michel (France 3) : quelle est cette légende évoquée dans le téléfilm autour de la construction de l'édifice ?

Envie d'évasion ? Ce samedi 15 janvier, France 3 vous emmène au grand air en Normandie. La chaîne diffuse, à partir de 21 h 10, l'unitaire Meurtres au Mont Saint-Michel, nouvel épisode inédit de la collection "Meurtres à…". Dans ce téléfilm, Sophie (incarnée par Juliet Lemonnier) est gendarme et part enquêter dans l'abbaye de l’un des joyaux du patrimoine français : le Mont Saint-Michel. Le cadavre d’un homme est retrouvé sur les lieux. Juste avant de mourir, ce dernier avait demandé de l’aide au Père Florentin (Anthony Delon), un prêtre exorciste. La gendarme est alors chargée de l'enquête avec son collège Nathan (Benoît Michel). Entre décors naturels fabuleux, air marin, mysticisme et légende d'une autre époque… Meurtres au Mont Saint-Michel vous réserve son lot de surprises. Mais d'ailleurs, quelle est cette légende évoquée dans le téléfilm ?

Selon plusieurs légendes, c'est en l'an 708 qu'aurait commencé la construction du Mont Saint-Michel. Le saint Aubert, alors évêque d’Avranches, aurait reçu la visite de l'Archange Saint-Michel qui lui aurait alors ordonné de bâtir un édifice en son honneur. Se croyant d'abord fou, Aubert ne fit rien... Ce n'est qu'au bout de la troisième visite, après que Saint-Michel ait posé un "doigt" sur le front d’Aubert, y laissant même un trou dans le crâne de l'évêque, que ce dernier décide d'obéir. Il commença alors la construction d'une chapelle sur le mont Tombe,...

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >