Le César attribué à Roman Polanski a provoqué la colère d'une partie du monde du cinéma. Quelques voix se sont élevées pour le défendre et notamment celle de Mathilde Seigner.
Mathilde Seigner prend la défense de Roman Polanski : "Quand le suffrage du vote l’emporte sur la vox populi"

Bien qu'absent de la 45è édition des César, Roman Polanski a marqué la soirée de son empreinte. Les douze nominations du film J'accuse avait suscité la polémique et son César a provoqué la colère d'une partie du monde du cinéma. Adèle Haenel avait indiqué, quelques jours avant la soirée, que "distinguer Polanski, c’est cracher au visage de toutes les victimes". Elle a préféré quitter la cérémonie après l'annonce du prix du meilleur réalisateur, suivie par Céline Sciamma, la réalisatrice de Portrait de la jeune fille en feu, et quelques autres personnalités présentes dans la salle. Florence Foresti a réagi, à son tour, à l'attribution de ce César en exprimant son écoeurement sur Instagram.

Quelques voix se sont malgré tout élevées pour prendre la défense du réalisateur, dont celle de Fanny Ardant. "Quand j’aime quelqu’un, je l’aime passionnément. Et j’aime beaucoup Roman Polanski, donc je suis très heureuse pour lui", a indiqué l'actrice qui a été distinguée par le César du meilleur second rôle féminin pour sa prestation dans La Belle Epoque de Nicolas Bedos. "Après, il faut comprendre que tout le monde n’est pas d’accord mais vive la liberté", a poursuivi la comédienne, ajoutant : "Je suivrais quelqu'un jusqu'à la guillotine, je n'aime pas la condamnation."

"Quand le suffrage du vote l’emporte sur la vox populi.."

Une autre actrice a pris fait et cause pour le réalisateur sur son compte Instagram. Il s'agit...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >