Dans ce polar, la comédienne nous surprend et nous bouleverse en flic qui élève seule son enfant autiste. Rencontre.
Maddy Etcheban (France 3) Cristiana Reali : "Je ne me trouvais pas très légitime avec un flingue"

Vous aviez confié, dans une interview, ne pas apprécier les rôles de flic. On vous retrouve pourtant, là, capitaine de police à Bayonne !

Cristiana Reali : Des flics, j’en ai incarné plus d’une. Mais, à chaque fois, je ne me trouvais pas très légitime avec un flingue. Par la suite, j’ai donc refusé de jouer dans des séries policières. Mais Maddy Etcheban n’est pas comme les autres. Pour elle, c’est l’humain avant tout. Et, comme elle a cette double vie, de femme et de mère, j’ai trouvé le personnage original et très intéressant.

Maddy Etcheban a un fils de 20 ans autiste, et elle se retrouve confrontée à un vrai problème : l’absence de prise en charge des jeunes adultes atteints de cette maladie…

Tout à fait. Ce sujet m’a touchée. Je suis moi-même la marraine d’un garçon de 22 ans souffrant de ce trouble du développement. Sa mère est une grande amie, et j’ai suivi les difficultés qu’elle a rencontrées dès le départ. Car, dès que le diagnostic est posé, on s’interroge forcément pour savoir ce que son enfant va devenir à l’âge de 18 ans. Trouver un établissement spécialisé est un vrai parcours du combattant. Faute de place en France, mon filleul a été placé en Belgique, à des centaine

... Lire la suite sur Télé 7 jours