Après la diffusion le 5 octobre du reportage "Fiasco sur ordonnance" d'Envoyé Spécial, la comédienne adresse une lettre ouverte virulente à la journaliste Elise Lucet. 

L'actrice ne décolère pas. Anny Duperey, qui a fermement condamné la nouvelle formule du Levothyrox, traitement pour la thyroïde contre lequel de nombreux patients se plaignent d'effets secondaires, a envoyé une lettre à Élise Lucet pour lui signifier son mécontentement au sujet de son dernier reportage dans Envoyé spécial diffusé le 5 octobre dernier. Une lettre publiée sur le compte Facebook de la comédienne Eva Darlan mais qu'Anny Duperey a confirmé avoir écrite au Huffington Post. Dans cette affaire du Levothyrox, l'actrice s'est engagée publiquement contre ce qu'elle estime être un "scandale sanitaire".

La reporter a en effet réalisé un documentaire consacré à ce "Fiasco sur ordonnance" qu'est le nouveau Levothyrox. La comédienne y avait d'ailleurs participé en témoignant, ce qu'elle regrette aujourd'hui amèrement. Dans une lettre ouverte destinée à la journaliste, Anny Duperey crie sa colère. Elle reproche notamment à Élise Lucet d'avoir privilégié la version du ministère de la Santé plutôt que de mettre en avant la souffrance de ceux qui ont subi les effets secondaires de ce médicament. Elle déplore également que la journaliste n'ait pas cherché à savoir quels sont les composants de ce nouveau Levothyrox "qui rend les gens absolument malades" et qui est selon la comédienne la "question cruciale".

Le peu de considération accordé aux victimes

La comédienne s'émeut particulièrement de l'argument de la fragilité émotionnelle des malades mis en avant par certains spécialistes. Anny Duperey s'insurge en effet contre le peu de considération accordé aux victimes dont on minimiserait les douleurs au profit d'une thèse qu les voudrait simplement réfractaires au changement. "Tous ces gens en détresse, en profond mal-être, qui ont participé de confiance en vous apportant leur témoignage, vont se sentir encore un peu plus trahis...".

Publicité
Anny Duperey avait déjà exprimé sa colère dans une lettre ouverte, destinée cette fois-ci à la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Car les effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox, en vente depuis avril, prescrit à 3 millions de Français malades de la thyroïde, sont un vrai calvaire pour certains. Depuis douze ans, l'actrice est traitée avec ce médicament pour une hypothyroïdie. Autrement dit, sa thyroïde ne produit pas assez d'hormones et cela entraîne un ralentissement de son métabolisme. Pour l'instant Elise Lucet n'a pas répondu publiquement à ces critiques.

En vidéo sur le même thème : Dupin Quotidien: Le Levothyrox ancienne formule de retour - 0210

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité