Des journalistes de France Télévisions ont été agressés ce samedi 24 juillet lors d'un rassemblement contre le pass sanitaire. Après l'incident, Leïla Kaddour a défendu la liberté d'informer dans le 20 heures de France 2.
Leïla Kaddour défend la "liberté d'informer" après l'agression de journalistes de France Télévisions lors d'une manifestation anti pass sanitaire (VIDEO)

L'extension du pass sanitaire, entrée en vigueur le 21 juillet, continue de provoquer des poussées de fièvre dans l'Hexagone. Depuis quelques jours, les opposants à ce précieux sésame exigé à l'entrée des restaurants ou demandé avant de prendre le train ou l'avion se retrouvent ainsi régulièrement dans la rue pour protester contre sa mise en place. Des rassemblements parfois ponctués de violences. Ce jeudi 22 juillet, des journalistes de BFMTV ont été pris à parti lors de manifestations anti pass sanitaire devant le Sénat à Paris, poussant la chaîne à porter plainte.

Ce samedi 24 juillet, alors que de nouveaux rassemblements contre le pass sanitaire ont eu lieu partout en France, c'est une équipe de France Télévisions qui a été violemment agressée lors des manifestations à Marseille. Selon France Info, les journalistes du groupe public auraient été ciblés peu après leur arrivée sur place. Alors qu'ils tentaient de couvrir le rassemblement, ils auraient été insultés et menacés, à la vue de la caméra. Les journalistes auraient alors décidé de quitter les lieux, mais une dizaine d'individus violents les auraient pris en chasse avant de leur porter quelques coups. Laurent Guimier, directeur de l’information de France Télévisions, a confirmé l'incident sur son compte Twitter et annoncé que le groupe allait porter plainte : "Aujourd’hui à Marseille, notre équipe qui couvrait la manifestation contre le pass sanitaire à été...

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >