Il y a quelques semaines, le youtubeur et comédien Jhon Rachid dévoilait le troisième tome de sa bande-dessinée Comme on peut, dans laquelle il raconte son enfance en foyer d'accueil. L'occasion de revenir avec lui sur ces dix années de sa vie.
Le youtubeur Jhon Rachid, enfant placé en foyer, livre un message d'espoir : "La vie commence à partir du moment où on devient adulte"

Youtubeur à succès suivi par plus d'1,41 million d'abonnés sur le réseau social, comédien et acteur, Jhon Rachid est aussi scénariste de BD depuis 2019 et la sortie de Comme on peut aux éditions Michel Lafon. Le troisième tome est disponible depuis peu et raconte la suite des péripéties (tantôt hilarantes, tantôt poignantes) du jeune Mohamed Ketfi, de son vrai nom, en foyers, familles d'accueil et foyer de formation. Pour Télé Loisirs, celui qui "ne se rendait pas compte que ses parents galéraient" revient sur ses années d'enfance mais aussi ses futurs projets !

Télé Loisirs : Comment avez-vous décidé de raconter votre enfance en foyer dans cette BD, Comme on peut ?Jhon Rachid : L'agence de talents Webedia [qui gère sa chaîne YouTube, ndlr] proposait à des youtubeurs de faire des BD. J'en avais envie depuis très longtemps mais je voulais pas que ce soit une extension de ce que je fais sur YouTube, juste des sketchs ou un truc un peu vide, mais plutôt une histoire forte. D'habitude, j'ai un peu de mal à me livrer sur ma vie privée, à part quand ça apporte quelque chose aux gens. J'avais vu que ma vidéo sur le foyer publiée en 2018 avait fait du bien à pas mal de monde. J'avais reçu des messages de gamins placés, d'éducateurs... Et je me suis dit que, tant qu'à exploiter quelque chose de vrai et de touchant, autant repartir sur un sujet qui a déjà fait ses preuves. J'aurais aussi pu choisir le sujet des crises d'angoisse, dont j'avais...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !