Un mois après l'annonce de son décès, il est possible d'en savoir plus sur les causes du décès du prince Philip. Le Daily Telegraph s'est ainsi procuré le certificat de décès du Duc d'Edimbourg.
Le prince Philip décédé de "vieillesse", la cause de sa mort confirmée dans son certificat de décès

A 99 ans, le prince Philip avait eu le temps de voir et de vivre beaucoup de choses dans sa vie. En janvier 2019, le Duc d'Edimbourg a été victime d'un accident de voiture, en février dernier, il a été placé en observation à l'hôpital pour des malaises et pour traiter une infection, tandis qu'en mars dernier, il subissait une intervention au coeur. Un mois après le décès du mari d'Elisabeth II, il est possible d'apprendre que le prince n'est pas mort des conséquences de ces interventions chirurgicales. Nos confrères du Daily Telegraph se sont procuré le certificat de décès et ils en dévoilent les détails.

Selon le document officiel, le prince Philip serait mort de "vieillesse". Nos confrères précisent ainsi que cette motion est acceptée si "le patient a plus de 80 ans et si le médecin l'a personnellement soigné pendant une longue période, en observant un déclin progressif". "Aucune maladie ou blessure identifiable" n'a donc contribué au décès du prince. La récente intervention au coeur du prince n'a donc pas accéléré le décès de ce dernier. Le document a été complété par Sir Huw Thomas, chef de la maison médicale royale, qui officie auprès du couple royal depuis 2014.

Le prince Philip est décédé à quelques semaines de fêter ses 100 ans. S'il avait toujours accompagné son épouse, la reine Elisabeth II lors de ses sorties officielles, il avait pris la décision en 2017 de prendre sa retraite en se retirant de la vie publique. Il...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >