C'est un fait : le cabaret parisien Chez Michou survivra à son créateur Michou, décédé le 26 janvier. Sa nièce Catherine revient sur cette décision, prise par le Prince bleu de Montmartre en personne.
Le cabaret de Michou définitivement ouvert : une décision prise à l'encontre de ses volontés ? Sa nièce met les choses au clair

En 2017, Michou l'avait annoncé dans son autobiographie intitulée Michou, prince bleu de Montmartre : son cabaret, Chez Michou créé en 1956, ne lui survivrait pas selon lui. Mais force est de constater que ce lieu mythique des nuits parisiennes n'a finalement pas fermé ses portes, malgré le décès de son propriétaire le 26 janvier dernier.

Michou avait changé d'avis quelques mois avant sa mort

Comme nous l'expliquait un membre de son équipe plus tôt ce mois-ci, Chez Michou resterait ouvert au moins jusqu'à la fin du mois de juillet : "Il y aura peut-être du changement après juillet, mais on n'en sait pas plus". Une décision prise à l'encontre des volontés de Michou, alias Michel Catty ? Pas du tout, selon Catherine, sa nièce désormais à la tête du cabaret après y avoir travaillé vingt-trois ans. "Quelques mois avant de mourir, il a changé d'avis : Chez Michou lui survivrait", peut-on lire dans les colonnes de Paris Match ce jeudi.

"Après mon Grand Départ..."

C'est dans une lettre "aux airs de testament" (rédigée le 25 juin 2019, précisent nos confrères de RTL) que Michou avait annoncé la nouvelle à ses employés, dont les Michettes, inquiets des propos tenus par leur boss dans son autobiographie : "Ce sont ma personnalité, mes extravagances et ma présence continue et sans relâche depuis sa création qui en ont fait le succès. Il est clair qu'après mon Grand Départ, le cabaret devra relever un défi de taille. [...] La poursuite de son...