Son portrait avait bouleversé les téléspectateurs de L'amour est dans le pré : Bernadette, salariée agricole, y témoignait d'une histoire d'amour destructrice. Mais cette Nordiste dynamique n'est pas du genre à se laisser abattre !

Comment avez-vous vécu l’ouverture des lettres ?

Dédette : J’étais impatiente et, en même temps, sereine, car je savais que l’équipe de production avait fait un travail de tri très minutieux. J’ai gardé six prétendants pour le speed dating. C’était indispensable qu’ils aiment les animaux : j’ai huit chiens, un chat, un âne et un perroquet ! Mes animaux sont très importants pour moi. Sans eux, je ne serais plus là aujourd’hui. Il me fallait aussi quelqu’un de sportif : un pépère pantouflard, non merci ! (Rires) Et je ne pouvais pas rencontrer quelqu’un ressemblant à mon ex…

Comment va-t-on vous découvrir, ce soir, pendant le speed dating ?

Autoritaire et stressée ! Les gens vont croire que je fais passer des entretiens d’embauche ! (Rires)

À lire également

L'Amour est dans le pré (M6) : dix candidats mythiques de l'émission (PHOTOS)

Très vite, dans l’émission, vous avez fait table rase du passé…

Oui, dès la séquence de la robe de mariée découpée, dans le portrait. Poubelle ! Pourtant, elle était chère. Puis, j’ai bazardé le fauteuil dans le salon. Je n’avais plus confiance en moi après tant de déceptions. J’étais persuadée que plus personne ne viendrait vivre

... Lire la suite sur Télé 7 jours