Dans cette mini-série en 4 épisodes, prix du Meilleur scénario au 21e festival de La Rochelle, le comédien incarne un agent immobilier à la dérive. Et il est exceptionnel !

L'Agent immobilier (Arte) Mathieu Amalric : "Avoir Eddy Mitchell comme papa de fiction, c’est un cadeau"

Vous jouez si bien que l’on croirait vraiment que ce rôle a été écrit pour vous !

Mathieu Amalric : Que répondre ? À part vous dire que je suis amoureux de l’univers littéraire d’Etgar Keret, le créateur de cette série. Lorsqu’il m’a proposé ce projet, avec Shira Geffen (sa compagne et cocréatrice, ndlr) et leur productrice, je n’ai pas hésité. Je pense que l’on a dû s’inspirer les uns les autres…

Parlez-nous de cet agent immobilier, Olivier Tronier… C’est quoi, son problème ?

Tronier, il pense qu’il n’a pas de problèmes ! C’est un funambule, qui vit au jour le jour et fait des transactions émotionnelles un peu précaires avec sa fille, son père et sa mère, qu’il a mise au placard, en se disant : « Je la déteste et je ne veux plus en entendre parler. » Tronier est un homme d’affaires pas très doué, ou, peut-être, trop sentimental, qui cherche toujours à réparer les choses…

À réparer sa vie ?

C’est ce qui lui arrive, tout à fait. Il finit par percevoir ses parents autrement. Tout autrement…

À lire également

Les séries renouvelées pour la saison 2020-2021 (MISE À JOUR)

Dans sa désespérance, il y a beaucoup de tendresse. C’est ce qui vous a touché ?

Énormément

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !