Dans une longue interview accordée à Paris Match, la veuve du taulier revient sur la guerre de succession entre elle et les ainés de Johnny. Mais aussi sur le choix du Taulier de vivre hors de l'Hexagone.
Laeticia Hallyday à propos de l'exil de son mari Johnny Hallyday : "La vie à Los Angeles, ce n'était pas pour fuir le fisc !"

Du "patrimoine, peu de trésorerie et beaucoup de dettes". C'est en substance ce qu'a laissé Johnny Hallyday, décédé le 5 décembre 2017, à celle qu'il avait désignée comme seule héritière, sa femme Laeticia Hallyday. Mais après plus de deux ans de guerre de succession, la veuve a fini par trouver un accord avec Laura Smet, qui souhaitait elle aussi avoir sa part. Un accord, sans la paix cependant selon l'aînée des enfants Hallyday.

Une dette de 34 millions d'euros

Le patrimoine, ce sont des maisons à Marnes-la Coquette en banlieue parisienne, à Saint Bath' où est enterré le rocker ainsi qu'à Los Angeles où il résidait avec son épouse et leurs deux filles, Jade et Joy depuis 13 ans. Côté dettes, on estime à 34 millions d'euros celle due au fisc français, une somme qui n'a cessé de grossir au fil des années du fait de l'accumulation d'arriérés. Si Johnny Hallyday n'était pas un businessman mais plutôt un flambeur, il passait aux yeux de l'administration pour un mauvais payeur qui, afin d'éviter de passer à la caisse, avait trouvé plus pratique d'aller vivre ailleurs ! Il y eut ainsi dans un premier temps le chalet de Gstaad en Suisse qui sembla lui servir d'adresse officielle une bonne partie de l'année. Puis Johnny et sa famille s'installèrent dans l'une de ses deux résidences à Los Angeles en Californie.

Il voulait être un père comme les autres...

Mais dans l'interview publiée ce jour par Paris Match, Laeticia Hallyday dément que...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !