Grâce à des technologies de pointe, des chercheurs dépoussièrent l'image que l'on pouvait avoir du plus féroce des dinosaures.
La Vérité sur le T-Rex (France 5) Halte aux clichés du cinéma

Un prédateur lent

Si l’on a pu voir, dans le film Jurassic Park, un tyrannosaure engager une course-poursuite avec un véhicule, il n’en serait rien dans la réalité ! Un spécialiste de biomécanique a démontré, grâce à une simulation en 3D, que, compte tenu de son poids, de son squelette et de sa masse musculaire, l’animal ne pouvait dépasser les 20 km à l’heure.

Un animal sociable

On le prenait pour un prédateur solitaire, jusqu’à ce qu’un gisement d’ossements, retrouvé dans l’Alberta (Canada), en 1996, révèle la présence de nombreux spécimens de tous âges. Selon le professeur canadien Philip J. Currie, cette découverte prouve que les T-Rex vivaient en troupeau et avaient une organisation sociale.

À lire également

Le jour où les dinosaures ont disparu (France 5) : Le mystère de leur extinction élucidé ?

Un tueur silencieux

L’examen de son appareil auditif fait dire au paléontologue et anatomiste américain Lawrence Witmer que le T-Rex était particulièrement sensible aux sons de très basses fréquences, imperceptibles pour l’homme. Il émettait des infrasons, bien éloignés des rugissements que l’on peut lui prêter au cinéma.

La Vérité sur le T-Rex : jeudi 28 mai à

... Lire la suite sur Télé 7 jours