Partagé entre "frustration" et "soulagement", Patrick Sébastien présentera ce samedi 11 mai au soir, la dernière des Années bonheur sur France 2. Quasi une semaine après l'ultime diffusion du Plus Grand Cabaret du monde, il s'est confié à TV Magazine.
AFP

Après 23 ans d’animation sur France 2, Patrick Sébastien quitte la chaîne publique. Evincé par la direction, c’est avec émotion que l’animateur fait ses adieux aux divertissements. "Je suis partagé entre la frustration, parce qu’il y a des millions de gens qui aiment Les Années bonheur , et le soulagement de ne plus avoir à travailler avec des gens qui n’ont aucune considération", a-t-il confié à TV Magazine en février dernier, lors du dernier enregistrement de l'émission lancée en 2006.

Publicité
Publicité

De nombreux artistes, présents sur le tournage, ont d’ailleurs exprimé leur tristesse.

"Je trouve inacceptable qu’on lui ait demandé d’arrêter, sincèrement. Quelqu’un d’aussi populaire, d’aussi aimé, qui a fait des scores d’audiences que beaucoup enviraient, ça n’a pas de sens", s’insurge Gilbert Montagné.

"Ça va faire un trou énorme dans l’audiovisuel", ajoute Anguun. Et pour Dany Brillant "c’est un espace de création et d’expression qui disparaît".

" Tout a été fait pour me nuire"

Interrogé une nouvelle fois cette semaine par TV Magazine, l’animateur de 65 ans revient sur ce départ amer.

Selon lui, Delphine Ernotte, la patronne de la télévision publique "ne pense qu’à sa réélection. Elle ne connaît pas la télé, elle n’est pas là pour ça, elle est là pour faire des économies donc le côté humain, tu l’oublies. France 2 est la chaîne de Stéphane Bern, de Nagui. Je pensais que Taratata et Les Années bonheur pouvaient cohabiter, mais Delphine Ernotte en a décidé autrement..."

Et d’ajouter :

"Ce n’est pas un hasard. Tout a été fait pour me nuire. C’est le prix à payer pour ma liberté. Ce n’est pas dans ma nature de cirer les pompes. Et je le paye cher."