Diffusé ce soir sur C8, le western avec John Wayne et Monty Clift La rivière rouge, n'a pas connu une genèse facile. La preuve..
La rivière rouge (C8) : pourquoi la genèse du film fut si difficile

Avec La rivière rouge, le cinéaste Howard Hawks (La Captive aux yeux clairs, Rio Bravo) signe en 1948 son premier grand western. On y suit le destin du jeune Matt Garth (Montgomery Clif), seul survivant d'un massacre perpétré par des Indiens. Il va être recueilli par Tom Dunson (John Wayne), un pionnier dont la fiancée a été tuée lors de l'attaque. Quatorze ans plus tard, Matt est devenu le bras droit et le fils adoptif de Dunson. Ils font équipe pour convoyer un énorme troupeau jusqu'à la ville d'Abilene. En route, Dunson se comporte en tyran. Matt se rebelle et prend le commandement du convoi. Voyage initiatique à la fois épique, subtil et dense, le film marque le tout premier rôle à l'écran de "Monty" Clift, l'une des plus belles gueules d'Hollywood du début des années 1950.

Jusqu'ici acteur pour le théâtre, Montgomery Clift a 26 ans lorsqu'il décroche ce premier rôle pour le cinéma, face à l'immense John Wayne. Pour autant, La rivière rouge ne sera pas la première apparition du comédien sur grand écran. En effet, tourné en 1946, le film mettra deux ans à sortir sur les écrans. Entre temps, la nouvelle coqueluche d'Hollywood a tourné Les anges marqués, film pour lequel il obtient sa première nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

Si La rivière rouge a subi un retard de sortie de près de deux ans, c'est à cause d'une brouille entre Hawks et le réalisateur Howard Hughes. Ce dernier a accusé le jeune réalisateur d'avoir plagié...

Besoin de faire le point sur votre suite de carrière ? Ou de créer votre entreprise ? Découvrez notre formation prise en charge à 100% par l'état >