Pour sa deuxième saison dans le fauteuil de jurée, l'ex-animatrice de Prodiges nous confie sa joie de retrouver l'émission. Et nous dévoile, en toute franchise, ses coups de cœur et ses coups de griffe.
La France a un incroyable talent (M6) Marianne James : "Notre jury marche car nous sommes tous égocentrés"

A quel genre de numéros êtes-vous le plus sensible ?

Marianne James : À ceux qui me transportent, qui m’épatent par leur technique… Lorsque je comprends que le candidat a travaillé comme un dingue, mais sans le montrer. Je suis folle du travail. J’ai besoin de sentir qu’il y a pensé. Il faut, bien sûr, du talent, mais aussi un grain de folie. Je dois être embarquée dans quelque chose qui déclenche le "Waouh !" J’aime bien tout ce qui est circassien, mais aussi les chanteurs que je voyais dans Prodiges et que je retrouve dans cette émission.

A contrario, y a-t-il des domaines auxquels vous êtes réfractaire ?

Je dois reconnaître que le "close-up", la magie, la dissimulation ne sont pas mes disciplines favorites. Pour moi, c’est l’art de l’escamotage et de la poudre aux yeux. Je reconnais des valeurs plus grandes à des gens qui se suspendent dans le vide ou qui chantent de drôles de choses. La magie pour la magie, j’ai toujours un peu le sentiment que cela a cent ans. Le costume du magicien me semble toujours un peu étriqué. Et je pense qu’Éric Antoine est d’accord avec moi. Lui est fasciné par la magie, mais il est aussi dans le XXIesiècle : il a explosé les codes de cette disciplin

... Lire la suite sur Télé 7 jours

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >