Ce soir, Arte diffuse La fleur du mal, un film noir de Claude Chabrol porté par Bernard Le Coq, Nathalie Baye, Suzanne Flon, Benoît Magimel et Mélanie Doutey. Le cinéaste y a aussi convié une femme, non comédienne, pour un petit rôle. Elle était une figure historique d'un jeu télévisé dont Claude Chabrol était fan…
La fleur du mal (Arte) : quel est lien entre le film de Claude Chabrol et un célèbre jeu télé français ?

Ce soir à 20h55 sur Arte, direction la banlieue cossue bordelaise et sa bourgeoisie de province, scannée par l'œil grinçant et facétieux du regretté Claude Chabrol, dans La fleur du mal, sorti en salles en 2003. L'histoire d'une famille de notables girondins en apparence bien sous tout rapport qui, visée par un tract anonyme, va être rattrapée par un passé peu glorieux... Un film noir au cœur de l'œuvre "chabrolienne", (qui bouclait sa trilogie commencée avec La cérémonie et Merci pour le chocolat), emmené par un casting parfait, dont la grande Suzanne Flon dans l'une de ses dernières interprétations.

Après trois ans d’exil aux États-Unis, François Vasseur (Benoît Magimel) est de retour auprès des siens. Dans la grande demeure familiale, il est accueilli par son père, Gérard (Bernard Le Coq), un pharmacien coureur de jupons, sa belle-mère, Anne (Nathalie Baye), en pleine campagne pour les élections municipales, la fille de cette dernière, Michèle (Mélanie Doutey), dont il est épris depuis l’enfance, et la tante Line (Suzanne Flon), que tous aiment tendrement. Mais les ambitions politiques d’Anne, que son mari regarde d’un mauvais œil, sont perturbées par la publication d’un tract venimeux à l’encontre des Charpin-Vasseur : y est notamment rappelé le meurtre du père de tante Line, collaborateur zélé pendant la France de Vichy, pour lequel celle-ci avait bénéficié d’un non-lieu… 

Mais quittons cette histoire pour vous...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >