Kanye West fait de nouveau parler de lui. Depuis trois jours, sur Twitter, le rappeur s'attaque frénétiquement aux maisons de disques, les accusant d'esclavage moderne. Critiquant particulièrement Universal, il affirme même vouloir rencontrer Vincent Bolloré.
Kanye West part au combat contre les maisons de disque "esclavagistes" et apostrophe Vincent Bolloré

Après s'en être violemment pris à son épouse Kim Kardashian sur Twitter en juillet dernier, lui reprochant d'avoir voulu le faire interner de force, Kanye West se déchaîne une nouvelle fois sur le réseau social. Depuis ce lundi 14 septembre, le rappeur s'est lancé dans un combat virtuel contre Sony et Universal, les majors qui détiennent son catalogue et le droit de distribution de ses disques. Dans une très longue série de tweets, il dénonce les contrats injustes pratiqués dans l'industrie, allant jusqu'à accuser les maisons de disque d'"esclavage moderne".

Une bataille que Kanye West ne mène pas uniquement pour lui-même, mais aussi pour les siens : "Je veux voir les contrats de tout le monde chez Sony et Universal. Je ne vais pas regarder mon peuple être asservi. Je mets ma vie en jeu pour mon peuple. L'industrie de la musique et la NBA sont des navires d'esclavagisme modernes. Je suis le nouveau Moïse." Celui qui s'est déclaré candidat à la présidentielle américaine veut changer l'industrie de la musique pour que les artistes ne soient plus exploités : "Rappelez-vous. Ils ont coupé nos langues quand nous étions sur les bateaux... Mais aujourd'hui, l'esclavage est un choix". Le rappeur refuse désormais de se taire et le fait savoir de manière tonitruante.

"Les artistes meurent de faim"

Kanye West reproche à l'industrie musicale de dépouiller les artistes : "Nous travaillons pour nourrir les enfants de quelqu'un d'autre...Même en trimant toute...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant