Ce soir, Arte propose une soirée spéciale consacrée à Jean Rochefort avec la diffusion du film Tandem et d'un documentaire inédit, Jean Rochefort l'irrésistible. L'occasion d'en savoir un peu plus sur un homme aussi facétieux que mélancolique.

Solide comme un menhir, fragile comme de la dentelle. Voici comment Catherine Frot, la narratrice, évoque Jean Rochefort dans le documentaire Jean Rochefort, l'irrésistible. Parisien de naissance mais Breton jusqu'au bout des ongles, le fantasque comédien a joué plus d'une centaine de rôles, en ayant réussi l'exploit de se réinventer au fil des décennies. Ses deux parents sont d'ailleurs natifs de Bretagne : son père, Célestin Rochefort, est cadre dans l'industrie pétrolière, et sa mère Fernande Guillot est comptable. Avant sa naissance le 29 avril 1930, le petit Jean restera d'ailleurs neuf mois et demi dans le ventre de sa maman !

Enfant distrait, il effectue une scolarité médiocre, de son propre aveu. Dans le documentaire, Julien Rochefort, l'un de ses deux fils, explique : "Papa était "un cancre". Il avait de réelles incapacités en termes de mathématiques et de logique. Quand il a passé les tests d'aptitudes au service militaire, il s'est retrouvé à nettoyer les chenilles des tanks à la brosse à dents. Paradoxalement, c'est peut-être cette absence de logique qui lui a permis de s'aventurer sur des chemins où les autres n'allaient pas. Il avait déjà cette folie en lui." Jean Rochefort grandit à Vichy pendant la Seconde Guerre mondiale ce que lui vaudra de vivre son traumatisme d'adolescence : il assiste au spectacle désobligeant des femmes tondues à la Libération. "L’une d’entre elles, dira t-il plus tard, nue, enchaînée, couverte...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >